www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


14 juin 2022

Réunion avec l’IA sur les EVALUATIONS D’ECOLES

Le 13 juin devait se tenir une réunion à l’ IA de Melun.

A notre demande, ce moment devait servir à éclaircir de nombreux points restés en suspens concernant la mise en place de cette nouvelle modalité :

L’EVALUATION D’ECOLE.

Cette réunion a été annulée le matin même.

Nous vous tiendrons informé de la date de report.

Le SNUipp-FSU s’est emparé du sujet des évaluations d’école dès le mois de décembre (article) et compte bien continuer à exiger des réponses à toutes vos questions.

Il est en effet très difficile d’accorder sa confiance à une nouvelle injonction tout droit sortie du ministère de l’éducation nationale après les 5 années que la profession vient de subir !

Le SNUipp - FSU ne formule pas une opposition de principe à toute démarche proposant aux enseignants de s’approprier leur travail.

D’ores et déjà le cadre est contraint, puisque les indicateurs sont donnés par l’administration. Evidemment, il y a fort à parier que les évaluations nationales joueront un rôle central dans le processus. Cela conforte la critique portée par le SNUipp-FSU sur ces évaluations, puisqu’une des raisons motivant notre refus était le risque d’une mise en place du pilotage par les résultats. Les pressions pour mettre les évaluations CP-CE1 (dont la pertinence pédagogique est rappelons-le, fortement contestable) au centre de la réflexion des équipes existent déjà (réunions de restitution, projet d’école), mais avec ces évaluations d’écoles, nous franchirions un cap important dans ce sens.

La marge de manoeuvre des enseignant.e.s dans leur réflexion pédagogique risque de se retrouver encore réduite, puisqu’il y a de fortes chances que ces évaluations cadrent encore un peu plus les discussions autour du projet d’école qui s’apparenteront toujours un peu plus à un exercice formel où l’on attend des collègues qu’ils formulent les attendus de l’institution.

Le risque est grand, par la distribution aux parents et aux élèves de questionnaires type « questionnaires de satisfaction », d’instaurer une relation "clientéliste" qui est inacceptable et en opposition avec les valeurs du Service public. Qu’apportent ces dispositifs dans le dialogue parents-école à part des sources de tensions ? Les espaces de dialogue formels (conseil d’école) et informels existent déjà, et permettent un dialogue intense et quotidien avec les familles. Des collègues ayant expérimenté le dispositif font état de dérives inquiétantes dans les questionnaires.

A l’issue de la phase d’évaluation, le danger de contractualisation des moyens est fort. Le lien avec les collectivités territoriales fait craindre un poids accru de celles-ci, et risque de renforcer les logiques de territorialisation et de casse du cadre national (pensons au cocktail explosif que pourrait constituer de telles évaluations dans les cités éducatives pilotées par une triade composée par le proviseur du collège, la mairie et le préfet). Là aussi, des collègues ayant vécu des évaluations d’écoles dans des territoires ou les relations avec les municipalités étaient compliquées ont indiqué que des mairies pouvaient avoir tendance à utiliser ces moments comme des "défouloirs".

Pour le SNUipp-FSU, ces "évaluations d’école" ne sont qu’un pas supplémentaire vers une gestion managériale et bureaucratique de l’école :

- « Pilotage externe » bureaucratique avec des indicateurs formels, éloigné de la réalité et des besoins des écoles, n’apportant pas d’aide réelle.

- Le cadre est calqué sur l’expérimentation du 2nd degré : il n’a pas été conçu à partir de ce qui fait la spécificité des écoles (ainsi, il est nécessaire de ne pas déséquilibrer une relation de proximité bien réelle avec les parents, en leur faisant jouer un rôle qui n’est pas le leur) ;

- Idem avec les élèves : pratiquer la coopération dans l’école n’est pas la même chose que d’associer les élèves à une évaluation globale !

- Le cadre proposé repose sur un brouillage des rôles et missions des professionnels : les CPC, par exemple, qui souffrent déjà d’une perte de sens, ne gagneront pas à ce que s’opère une confusion entre formation et évaluation (ce qui aggraverait l’évolution de la fonction prévue par le GT « Esprit d’équipe » du Grenelle) ;

- Mise en place d’une logique de « reddition de comptes » dans laquelle les évaluations nationales standardisées, utilisées dans cette évaluation d’école, font passer à côté des besoins et difficultés réels des élèves (d’ores et déjà, elles réduisent les apprentissages et entament la liberté pédagogique des enseignant.es).|

Il faut mettre en oeuvre les moyens nécessaires. Et cela commence par la prise en compte d’un temps dévolu, par l’anticipation des moyens de remplacement, ...

Nous avons tous en mémoire les difficultés de la mise en place des formations en constellation. Cela a été mis à mal notamment par les problèmes de remplacement...

De nombreux points sont donc encore en questionnement !

Comment trouver le temps de remplir les documents afférents à l’"autoévaluation" ?

Quels sont les critères, les indicateurs, des premiers 20 % d’écoles choisies l’année prochaine ?

Quels sont les objectifs poursuivis ?

Les questionnaires ?

Rôles et positionnements des différents usagers et interlocuteurs ?

Les évaluateurs ?

Quelles répercussions sur nos pratiques pédagogiques, au coeur de notre métier ?

Les retours suite au rapport final ?

...

Nous organisons une RIS sur ce sujet le mercredi 29 juin.

Plus d’informations en consultant les articles :

Evaluation d’école

ZOOM sur les évaluations d’école

Les évaluations d’école : un nouvel instrument dans la boite à outils managériale de Blanquer

 

72 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.