www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / Début de carrière  / Stagiaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 juin 2021

Réforme de la formation initiale : ce qui va se mettre en place dès la rentrée prochaine

La reforme de la formation initiale prévue par le ministère est en réalité, dans ses grands principes, un retour à ce qui avait été mis en place sous Sarkozy avec la réforme Darcos de 2008 :

- recul du concours d’un an en fin de M2 ;

- stagiaires à temps complet en classe, du moins pour ceux qui ont déjà un M2 MEEF (master spécialisé des métiers de l’éducation) ;

- par voie de conséquence, formation effectuée "sur le tas" en classe, sans allers et retours entre pratique et théorie permettant de construire sa culture pédagogique et sa réflexion professionnelle.

Ceci étant, le désastre sur lequel avait débouché la réforme Darcos de 2008, soit la réduction drastique du vivier de recrutement consécutif au recul de 2 ans de la place du concours, des stagiaires balancés en classe à temps complet sans aucune préparation pratique, un écrémage social écartant les étudiants ne pouvant faire des études de 5 ans sans aides financières, reste dans toutes les mémoires.

Le ministre prévoit donc d’enrober la pilule amère d’un nouveau recul de un an dans la carrière des enseignants avec des "pré-recrutements" sur la base de statuts précaires.

L’année prochaine va donc voir coexister :

- la dernière génération des EFS, ayant passé le concours actuel (fin de M1) pour une année en EFS duo, comme actuellement ;

- la première génération de "M2-ECA" (étudiant contractuel alternant), rémunérés 700€ par mois. Ils prépareront le concours en fin de M2, feront une 2e année de master MEEF et seront 1 jour par semaine en classe en responsabilité (en priorité sur des compléments de décharge de direction à quart temps) + un stage massé de 4 semaines, le tout représentant donc un tiers temps responsabilité. Ils auront un "tuteur" de stage, vraisemblablement le ou la collègue "bénéficiant" du quart de décharge en question, qui seront donc prioritairement des directeurs quart déchargés.

- Des M1-ECA en master MEEF qui seront dans une situation identique aux M2 ;

- Des L2 et L3 AED qui seront accompagnants éducatifs dans une école. Ils pourront observer et prendre des groupes sous la responsabilité d’un-e collègue.

L2, L3 et M1-ECA devraient garder autant que possible le même tuteur durant 3 ans. Les tuteurs seront rémunérés 600€ par an.

PNG - 81.9 ko
neo 2021
PNG - 58.6 ko
neo 2021 2

Des interrogations subsistent :

- si la ou le directeur quart déchargé ne désirait pas être tuteur ?

- Le ministère prévoit en effet deux parcours différents pour les futurs PES (stagiaires ayant réussi leur concours après obtention de leur M2) selon leur master : temps complet en classe s’ils ont le master MEEF, mi-temps classe et mi-temps en formation MEEF s’ils avaient un autre master... Pour la même rémunération ?

Pour le SNUipp-FSU, cette réforme de la formation initiale n’est pas à la hauteur des enjeux !

Le recrutement passant d’un concours de fin de Master 1 (Bac+4) à des épreuves fin de Master 2 (Bac+5) conditionne un recul de l’entrée du métier par voie statutaire.

Le SNUipp-FSU revendique un concours placé en fin de L3, suivi de deux ans de formation sous statut de fonctionnaire stagiaire validant un M2.

Le SNUipp-FSU revendique également un prérecrutement d’étudiant·es sous statut d’élèves professeur·es, rémunéré·es sans contrepartie de travail dès l’entrée en L1 et à tous les niveaux du cursus universitaire.

 

49 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.