www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / ASH, Specialisé  / RASED  / Psychologues 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
19 novembre 2020

RASED, UPEAA... : Nous ne sommes pas des remplacant·e·s !

Cet article que nous avons publié en mai 2020 est à nouveau d’actualité. Un courrier intersyndical est adressé à la DASEN afin que les missions des enseignants spécialisés soient respectées.

Courrier intersyndical du 19 novembre 2020

PDF - 122.1 ko
Position-intersyndicale-commune

Face au manque de remplaçant.e.s et aux difficultés liées à la crise sanitaire, des IEN exigent des collègues enseignant.e.s en RASED ou UPE2A d’aller remplacer au pied levé dans les classes, les obligeant à abandonner les prises en charges d’élèves à besoins éducatifs particuliers dont ils assurent le suivi.

Alors que le RASED, les collègues UEPAA sont plus que essentiels, certain·e·s IEN veulent utiliser les maîtres E et G comme variables d’ajustement !

Pour le SNUipp-FSU, ce n’est pas aux collègues RASED et UPE2A de pallier les carences de l’institution et le manque criant d’enseignant.e.s remplaçant.e.s.

Le SNUipp-FSU77, SE-Unsa77, SNUDI-FO77, CGT Education77, SUD Education 77et le SNALC ont adressé un courrier à la DASEN le jeudi 19 novembre 2020

Le SNUipp-FSU77 a adressé un courrier le 28 mai 2020 à l’inspectrice d’académie pour dénoncer les conditions d’accueil des élèves en Seine-et-Marne qui ne peuvent qu’aggraver les difficultés préexistantes des élèves les plus fragiles.

Nous ne pouvons accepter que de plus, certain·e·s IEN utilisent le RASED comme moyens de remplacement. Les membres du RASED sont plus que jamais des personnels indispensables !

PDF - 123.6 ko
Courrier DASEN RASED

Pourquoi les enseignants spécialisés ne sont pas des remplaçants ? De nombreux IEN du 77 ont demandé aux enseignants spécialisés des RASED ou UP2A d’assurer des remplacements dans les classes des écoles du fait d’absences d’enseignants liées au COVID.

Cette pratique procède d’une logique inacceptable de dévalorisation du travail des enseignants spécialisés qui constituent, dans la période actuelle, un atout indispensable notamment pour les élèves qui ont rencontré des difficultés liées à la scolarisation à distance.

Comment pourrait-on considérer que les aides mises en œuvre auprès de ces élèves pourraient être suspendues, sans dommage, au gré des besoins de remplacement ? Et comment expliquera-t-on aux parents d’un élève à qui l’enseignant spécialisé a annoncé qu’il bénéficierait d’une aide, que cette aide aura lieu seulement quand les besoins de remplacement le permettront ?

Elle contrevient également au principe, dans la fonction publique, d’une affectation sur un poste fixée par arrêté individuel, dans le cadre d’une procédure réglementaire. Nul n’a pouvoir hiérarchique de procéder à un changement d’affectation hors de ces procédures administratives. La définition des missions est fixée elle aussi par voie réglementaire. Celles des enseignants de RASED sont définies par la circulaire ministérielle de 2014. Aucun DASEN, aucun IEN n’a le pouvoir de décider d’autres missions que celles prévues par ce texte.

Ces pratiques sont une porte ouverte à des décisions arbitraires, fluctuantes et souvent davantage guidées par la résolution de besoins immédiats générés par des déficits de moyens que par des perspectives à long terme. Le SNUipp-FSU s’oppose à ces demandes et l’a rappelé lors de l’audience auprès de la DASEN le 1er décembre ; n’hésitez pas à nous contacter !

 

35 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.