www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire 2019-2020 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 avril 2020

CTSD du 7 avril : un vote unanimement contre !

Aujourd’hui, mardi 7 avril, s’est tenu le CTSD de la première phase de carte scolaire de la rentrée 2020 ; il s’est soldé par un vote unanimement contre...

Aujourd’hui, mardi 7 avril, s’est tenu le CTSD de la première phase de carte scolaire de la rentrée 2020. Ce CTSD, par trois fois décalé et finalement fixé pendant les vacances de printemps, s’est avéré quasiment une chambre d’enregistrement. Chambre d’enregistrement où les organisations syndicales ont pris note des mesures proposées par l’administration….

Tout avait pourtant commencé sous le meilleur des jours et la rentrée 2020 s’annonçait épatante : l’Inspectrice d’académie avait commencé par nous annoncer qu’elle avait obtenu 24 ETP supplémentaires (Emplois Temps Plein) suite à l’annonce par le gouvernement de ne procéder à aucune fermeture dans les communes de moins de 5 000 habitants. Elle a poursuivi par l’énoncé de ses trois priorités : équité, école inclusive et accrochage scolaire (=pour que personne ne décroche). Puis la DASEN a continué en détaillant les trois critères qui allaient être déterminants dans ses arbitrages : démographie (1000 élèves de plus à absorber en 1 an en Seine-et-Marne), ruralité (pas de fermeture dans les communes de moins de 2000 habitants, et regard au cas par cas dans celles de moins de 5000 habitants) école inclusive (créations d’ULIS, GS dédoublées en REP+, GS en éducation prioritaire limitées à 24 -seuil également retenu pour les Territoires Educatifs Particuliers-, maternelles limitées à 29…).

Bref, tout s’annonçait pour le mieux… Mais alors ?…

Pourquoi les 5 membres du SNUipp-FSU 77, suivis par les 5 autres représentants des organisations syndicales siégeant en CTSD, ont voté à l’unanimité CONTRE le projet de carte scolaire ainsi présenté ?

Les raisons sont nombreuses et nous ne sommes pas dupes des tours, passe-passe et effets d’annonces gouvernementaux auxquels l’administration se fait écho. En voici quelques exemples…

- 1) la dotation globale (40 initiale + 24 de dotation supplémentaire = à 64 ETP) est loin d’être à la hauteur des différents besoins de la Seine-et-Marne qui reste le plus mal classé des départements français (chiffres publiés par la DEPP dans ses « Repères et références statistiques 2019 ») : son taux d’encadrement est en effet pire que celui de… Mayotte ! Pour avoir une idée plus précise, si l’on voulait que le taux d’encadrement en Seine-et-Marne soit égal à celui du Val-de-Marne, il faudrait créer… 215 postes ! Et soyons gourmands : si l’on voulait que ce taux d’encadrement soit égal au taux moyen d’Ile-de-France, alors il faudrait créer… 620 postes ! Et ne nous refusons aucun rêve : si l’on voulait que ce taux soit égal au taux moyen de France métropolitaine, c’est alors la bagatelle de… 820 postes qu’il faudrait créer ! Comment donc se satisfaire avec la même simplicité que la DASEN des 64 petits postes qui nous sont échus ?

- 2) La dotation nécessaire à la non-fermeture des écoles des communes de moins de 5000 habitants promise par le gouvernement est très insuffisante pour tenir cette promesse (mais ce n’est pas le premier coup de com’ par effet d’annonce que nous fait ce gouvernement ; à la fin on devrait pourtant s’y habituer...)

- 3) Malgré une volonté affichée de donner priorité à l’équité, on déshabille Paul pour habiller Jacques ! Car ne nous y trompons pas : ne pas fermer dans la ruralité a des effets collatéraux sur les autres écoles, en particulier sur celles qui ne sont pas en éducation prioritaire : moyennes de maternelle proches de 29, celles de l’élémentaire proches de 27,5… donc au maximum de tous les « indicateurs de gestion » et tout ceci laissant une marge de manœuvre hyper réduite !

- 4) Vote contre également car nous avons tous eu l’impression d’être spectateurs des décisions prises : si l’on excepte les mesures imposées par le « plan ruralité », seules 4 fermetures ont été levées et 1 OC transformée en OD à la fin du CTSD. Autant dire qu’on se demande bien si les argumentaires que l’on a envoyés voici presque une semaine à la DASEN n’ont pas servi à caler une table de l’inspection académique !

Voilà pourquoi le vote a été unanimement contre. Un CTSD de repli est prévu demain à 14h30.

Cet article sera mis à jour lorsque nous aurons du nouveau ; espérons que les nouvelles seront bonnes...

Ci-dessous, la déclaration liminaire de la FSU.

PDF - 82.8 ko
Declaration FSU 77 CTSD 7 avril 2020

 

53 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.