www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / ASH, Specialisé  / RASED  / Psychologues 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 septembre 2019

PsyEN : redécoupage forcé des secteurs d’intervention

En Seine-et-Marne, plusieurs IENs ont effectué un redécoupage forcé des secteurs d’intervention des psychologues.

Si les modifications de secteurs sont inévitables (évolutions des circonscriptions, des effectifs d’écoles, des publics accueillis etc.) il nous semble nécessaire de rappeler quelques éléments à certains IEN de Seine et Marne

-  Non ! un IEN ne peut modifier un rattachement administratif sans l’accord de l’intéressé Toute modification de RAD sans avis de la commission administrative paritaire compétente est illégale.

- Tout déplacement doit être indemnisé ! Tout déplacement effectué pour les besoins du service, quel que soit son objet, doit donner lieu à un ordre de mission (circulaire n° 2015-228 du 13-1-2016) qui donne lieu à la prise en charge des frais de transport. Les limites kilométriques sont illégales. Lorsqu’il n’y a plus de budget nous devons rester dans notre école de rattachement et ne pas circuler à nos frais . (Nous conseillons donc aux IEN de faire coïncider écoles de rattachement et secteurs d’intervention !!)

- Non, on ne redécoupe pas des secteurs en juin voire juillet ou septembre !!! Lorsqu’un psychologue intervient auprès d’un enfant , il a dialogué avec l’enseignant mais aussi souvent avec les enseignants des années précédentes avec lesquels il a tissé au fil du temps des relations de confiance. Il a longuement échangé avec les parents, qui ont dû faire l’anamnèse (souvent couteuse) de leur enfant. Il a observé, accompagné soutenu les enfants et construit des projets avec souvent des intervenants extérieurs, CMP, SESSAD MDPH les ERSEH , ERDC.etc. La modification en juillet ou en septembre des secteurs des psychologues ne sont pas sans conséquences sur les prises en charge et sont des pertes de temps difficilement acceptables alors que souvent des postes vacants sont également à remplacer !!

- Non, exercer nos fonctions de psychologues n’est pas obéir aux ordres ! Comment un IEN peut-il imposer son point de vue en citant la loi du 13 juillet 1983 pour leur demander « d’exécuter les tâches qui leur sont confiées et se conformer aux instructions de leur supérieurs hiérarchiques » et les menacer de courriers versés à leurs dossiers lorsque les psychologues ne sont pas d’accord avec des modifications imposées ?

Comment peut on travailler dans ce contexte autoritaire et inhumain ?

Nous demandons que les fonctions, les droits et de tous les personnels soient respectés quel que soit la position hiérarchique occupée !

Nous rappelons que l’écoute, le dialogue et l’élaboration de projets communs , en prenant en compte les spécificités de chacun dans un calendrier raisonnable est un préalable minimal pour travailler ensemble. Nous demandons que les IEN soient également exemplaires dans ce domaine

 

27 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.