www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Thèmes abordés


25 mai 2018

TRAVAIL PARITAIRE : CR de la CAPD du 24 mai 2018

La CAPD du 24 mai 2018 avait pour ordre du jour le mouvement des titulaires, des PES et des EFS et la liste d’aptitude d’intégration des instituteurs dans le corps des PE.

Représentant-es de l’administration : Madame Galeazzi (IA), Madame FORVEILLE (secrétaire générale de la DSDEN), Monsieur QUERRE (DAASEN), Madame Dechambre (cheffe de la DPE), MMe L’Yvonnet (cheffe de la DIPATE), Mesdames BEAULATON, LASFARGUE, VILACEQUE et ARTIGAS et Monsieur DURIEUX (IEN).

En déclaration liminaire du SNUipp-FSU 77 :

PDF - 75.3 ko
Déclaration SNUipp77 CAPD du 24 mai 2018

SNUipp-FSU77 : Nous avons déploré le faible nombre de TRS par circonscription alors que l’IA s’était engagée à abonder de manière significative ces postes. L’IA nous a répondu que ce n’était que la première vague et que ces postes seraient augmentés les années suivantes.

SNUipp-FSU77 : Alors que chaque année, l’IA remet en cause l’éthique des délégués du personnel dans la transmission aux collègues des résultats provisoires du mouvement, nous lui avons signalé que ces mêmes résultats étaient transmis sans aucune précaution par des membres d’équipe de circonscription. Des collègues ont été non seulement informés de leurs résultats avec des erreurs flagrantes, mais également de ceux d’autres collègues, ce que les délégués du personnel se sont toujours interdit de faire. Nous avons demandé que le projet de mouvement ne soit transmis qu’aux seuls IEN. L’IA s’est engagée à ce que seuls les IEN soient destinataires de ce document.

SNUipp-FSU 77 : Nous aimerions savoir ce qu’il en est des 3 recours pour la classe exceptionnelle. L’administration nous informe que des lettres de réponse leur ont été adressées.

SNUipp-FSU77 : A deux semaines de la CAPD qui traitera de l’accès à la hors-classe, les collègues n’ont toujours pas pu consulter l’avis émis par leur IEN alors qu’il aurait dû être accessible depuis le 15 mai. L’administration nous informe que les collègues y auront accès à partir du 25 mai. Les avis devraient rester en ligne à long terme.

Statistiques du mouvement de cette année : 3028 candidats 1726 collègues ont été mutés soit 57% Il y avait 1193 postes vacants avant le mouvement, il en reste 147 après. 42% des candidats ont été satisfaits sur le vœu 1, 11% sur le vœu 2 et 7% sur le vœu 3. Donc 60% des mutés obtiennent un de leurs trois premiers vœux. 18% obtiennent un poste au-dessus de leur vœu 10. Il reste actuellement 699 collègues sans poste.

Après trois moutures du mouvement dues en majorité aux corrections apportées par le SNUipp-FSU77, la CAPD valide la troisième et dernière version.

Questions diverses

FORMATION INITIALE

● Combien de stagiaires sont attendus en Seine-et-Marne à la rentrée ? Quelle sera l’organisation retenue ?

Réponse de l’administration : 148 stagiaires sont attendus. Il y aura environ 10% de renouvelés ou prolongés, soit une cinquantaine de personnes. Pour le 77, le lieu de formation retenu sera l’ESPE de Lieusaint, Torcy étant prêté pour les stagiaires du 93.

● Quelles sont les dates, les horaires et les lieux de consultation des dossiers à la DPE pour les EFS convoqués à l’entretien de titularisation ?

Réponse de l’administration : La consultation des dossiers se fera en ligne sur MUSE du 18 juin à 8h30 jusqu’au 21 juin à 8h30. En parallèle, il sera possible d’aller consulter directement son dossier le 20 juin dans la salle Marne de 8h30 à 19h à la DSDEN.

● Quelles sont les dates, les horaires et les lieux de ces entretiens de titularisation ?

Jurys de titularisation : 26, 27 et 28 juin à la DSDEN

Salles 702/720 8h-17h20 le 26

Salles Marne et Seine 8h-17h20 les 27 et 28

● Quelle est la date, l’horaire et le lieu de l’amphi garnison du mois de juin ?

Réponse de l’administration : ESPE de Sénart le 18 juin

● Quelle est la date, l’horaire et le lieu de la réunion de pré-rentrée des EFS au mois d’août ?

Réponse de l’administration : A priori le 28 août

● Les maîtres d’accueil temporaire n’ont toujours pas perçu les indemnités qui leur sont dues pour avoir accueilli des stagiaires dans leurs classes. A quelle date le versement de ces indemnités aura-t-il lieu ?

Réponse de l’administration : Ce sera au mieux sur la paie de juillet.

FORMATION CONTINUE

● Lors de la CAPD de juin 2016, vous aviez pris l’engagement de mettre en œuvre une formation spécifique pour les enseignants des établissements spécialisés. Où en la mise en place de ce dispositif ?

Réponse de l’administration : Une formation est prévue pour les établissement spécialisés dans le cadre des 18h en présentiel et via magistère, en lien avec le projet académique. Plusieurs sessions de 3h sont prévues.

● Le Conseil de Formation n’a pas été réuni cette année. Quand cette réunion aura-t-elle lieu ? Quelles analyses et quelle efficience ? Quel est l’axe retenu pour l’an prochain ?

Réponse de l’administration : Il est prévu que le conseil de formation se réunisse l’année prochaine. Le gros souci pour la formation continue c’est le manque de remplaçants.

RELATIONS COLLÈGUES ET HIÉRARCHIE

● Certains de nos collègues se sont vus retirer des jours d’absence sur le salaire de mai suite aux événements climatiques de janvier (chutes de neige) : pouvez-vous nous fournir une explication à ce sujet ?

Réponse de l’administration : C’est vrai ; on a retiré pour tous les collègues qui étaient absents. On va revoir pour la journée du jeudi où le préfet avait demandé de ne pas se déplacer. On pourra revoir les situations au cas par cas. Les collègues peuvent appeler la DPE.

● En cas de différend -voire de conflit- entre un enseignant et son IEN, quelle garantie l’enseignant peut-il avoir sur l’objectivité de l’avis rédigé sur son dossier professionnel dans le cadre de son accessibilité à la hors classe ou à la classe exceptionnelle ? Est-il prévu qu’un autre IEN puisse au besoin prendre le relais ?

Réponse de l’administration : C’est remettre en cause l’objectivité des IEN. Il peut y avoir des conflits, néanmoins les IEN sont dans le cadre de leur exercice et savent faire la différence entre un conflit de personne et un avis professionnel.

SNUipp : Il y a des cas très particuliers où ça pose souci. Avant, il y avait possibilité d’un recours avec un autre IEN, notamment pour les inspections.

● Lorsqu’un enseignant remplaçant (BD) se trouve en grande difficulté au cours d’un remplacement, et qu’il-elle a alerté sa gestionnaire à plusieurs reprises sur ces difficultés, à quel moment sa souffrance au travail est-elle prise en compte afin d’éviter une dégradation de son état de santé ?

Réponse de l’administration : Un protocole d’accompagnement existe depuis le début de cette année scolaire. On ne change pas l’affectation mais par contre on accompagne.

REMPLACEMENT

● La circulaire n° 2017-050 du 15-03-2017 intitulée "amélioration du dispositif de remplacement" prévoit dans son annexe 4 "une amélioration de l’information des parents d’élèves. Ces derniers doivent, dans le respect des droits des personnels, être tenus informés des absences des enseignants et des modalités de remplacement mises en œuvre." (...) "Les parents sont informés de l’absence d’un enseignant par la direction de l’école par le biais du cahier de liaison ; dans la mesure du possible, cette information a vocation à préciser : ○ le nom de l’enseignant absent et la (les) classe(s) concernée(s) ; ○ les modalités de prise en charge immédiate des élèves ; ○ les modalités du remplacement mobilisable ou mobilisé ; ○ la date à partir de laquelle sera mise en place une solution de remplacement ; ○ le nom du ou des remplaçants." Qu’avez-vous envisagé à ce sujet pour notre département ?

● La charte d’information des parents d’élèves prévue par cette circulaire a-t-elle été élaborée dans notre département ?

● Un protocole-type de communication spécifique aux classes isolées ou uniques en cas d’absence imprévisible de l’enseignant(e) a-t-il été prévu ?

● Comment l’information circulera-t-elle dorénavant ? Maintenant qu’il n’y a plus de ZIL dans les circonscriptions, les secrétaires d’IEN assureront-elles toujours le rôle d’interface entre les écoles et la DSDEN ?

● Comment les personnels chargés de direction seront-ils tenus informés autrement que par l’arrivée éventuelle d’un remplaçant dans l’école ? Quels outils leur proposerez-vous pour assumer ces nouvelles tâches ?

Réponse de l’administration : C’est effectivement prévu dans le cadre d’un protocole. Nous sommes à nouveau confrontés à un problème d’outil. Ca n’a pas été fait. On va s’orienter vers une mise en place départementale dans l’attente d’un outil national. Le point d’entrée c’est toujours les circonscriptions. Les directeurs seront informés via les secrétaires.

CARRIÈRE

● 9 postes de conseillers pédagogiques EPS sur 26 sont vacants après le mouvement. Comment expliquez-vous la désaffection de plus en plus marquée (1 poste vacant en 2016, 7 postes vacants en 2017...) de la profession pour ces postes et comment comptez-vous les rendre de nouveau attractifs ?

Réponse de l’administration : des volontaires passent le CAFIPEMF pour l’EPS mais ils ne l’obtiennent pas. Les CPC EPS tutorent les candidats. Ce n’est pas une question d’attractivité.

● CAFIPEMF : Quel est le nombre de candidats et le nombre d’admissibles au CAFIPEMF session 2018 dans le département et dans l’académie ? Réponse de l’administration : 91 candidats admissibles et 48 admis sur l’académie

Réponse de l’administration : 34 candidats admissibles et 21 ont été admis pour le département soit 62% de réussite

● Des collègues nous alertent sur le fait que l’appréciation à dominante professionnelle après un entretien de carrière ne leur ait été rendue accessible qu’après un délai de 3 à 6 mois. Comment comptez- vous raccourcir ces délais ?

Réponse de l’administration : On va raccourcir ces délais. Cette année c’était un lancement. Il y a eu des problèmes informatiques qui ont été résolus.

DIVERS

● Depuis la rentrée de septembre 2017, nos collègues psychologues de l’éducation nationale en poste dans le département de Seine-et-Marne ne trouvent plus d’interlocuteur en capacité de répondre à leurs nombreuses interrogations. Quel relais départemental est envisagé afin que nos collègues exerçant dans le premier degré ne soient pas ignorés ?

Réponse de l’administration : Les interlocuteurs sont les IEN de circonscription. Pour le suivi administratif, cela relève désormais de la DPE du rectorat :
  DPE 1 du côté rectorat et Mme Bleton du côté du 77 pour les détachés
  DPE 3 du rectorat sinon

● Le collège Paul Eluard de Montereau-Fault-Yonne a adressé récemment aux écoles une information au sujet d’une classe de 6ème handball, réservée exclusivement aux garçons. Dans ce même collège, fonctionne depuis l’an dernier une classe de 6ème gymnastique réservée exclusivement aux filles. Quelle est la nature réelle de ces classes ? Quid du principe de l’égalité filles-garçons dans l’éducation nationale ?

Réponse de l’administration : Bien évidemment nous sommes attachés à la non discrimination fille/garçon. Toutefois ce sont des classes qui relèvent du choix de l’établissement dues à des compétitions d’UNSS. Il y a des orientations sur les compétitions sportives. Le cours est mixte. C’est l’engagement sportif dans les compétitions qui ne concerne que les filles ou les garçons.

SNUipp : Cela pose une véritable question au sein de l’éducation nationale. L’administration s’engage à contacter le principal du collège concerné.

● Que sont devenues les plaques commémoratives du site de Belle-Ombre ? Où comptez-vous les réimplanter ?

Réponse de l’administration : Elles sont restées sur place et devraient y rester.

SNUipp : Le SNUipp estime que la mémoire de nos collègues morts en déportation ou lors des conflits mondiaux mérite mieux qu’un abandon dans des locaux désaffectés.

● Des réunions ont eu lieu dans certaines circonscriptions pour envisager les modalités pédagogiques du dispositif de dédoublement des CP. Les enseignants ont été informés qu’ils s’engageaient sur ces classes pour 3 ans. Les textes réglementaires qui attribuent aux conseils des maîtres et aux directeurs la répartition annuelle des enseignants sur les classes auraient-ils été abolis ? Il leur a été également spécifié qu’ils avaient l’obligation d’utiliser des manuels pour la lecture et les mathématiques et de plus identiques pour l’ensemble des dispositifs au sein d’une même école. La liberté pédagogique des enseignants serait-elle soluble dans les injonctions ministérielles ? Ces injonctions peuvent-elles se substituer aux textes officiels comme les programmes nationaux ?

Réponse de l’administration : C’est bien le directeur ou la directrice qui est responsable de la répartition des classes sur avis du conseil des maîtres.

Il n’y a pas d’engagement sur 3 ans dans ces dispositifs. Il n’y a pas d’obligation ; il peut seulement y avoir des recommandations en termes de pilotage académique. Il n’existe pas d’injonction départementale.

Tous les enseignants qui travailleront sur les CP et CE1 dédoublés l’année prochaine auront deux jours de formation avec Mme Mériguet en juin.

 

19 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.