www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Thèmes abordés


9 mars 2018

CHELLES : Big Brother is watching you

Monsieur le Maire de Chelles a décidé d’installer des caméras dans les gymnases de la ville.

Filmer des enseignant-es et des élèves durant les séances d’EPS pose en effet problème. Par exemple, si l’installation de caméras dans les abords d’une école est soumise à des cadres légaux, filmer des séances d’enseignement, des personnels et des élèves durant le travail, est totalement exclu par la CNIL !

Nous avions dans un premier temps interpellé l’administration officieusement puis officiellement lors de la CAPD du 9 février 2018.

Force est de constater que pour l’instant, nous sommes seuls à nous opposer à cette situation.

Voici ci-dessous la lettre que nous venons d’adresser à Monsieur le Maire de la ville de Chelles. Nous vous tiendrons informé des suites données.

« OBJET : Installation de caméras dans les gymnases

Monsieur le maire,

Suite à différentes interpellations de nos collègues enseignantes et enseignants de votre commune, nous vous adressons ce courrier pour vous faire part de notre surprise au sujet du dispositif de vidéo-protection déployé dans les gymnases de Chelles.
Nous vous demandons de bien vouloir retirer toutes les caméras qui filmeraient une séance d’enseignement. Si des caméras peuvent filmer les accès du gymnase (entrées et sorties) et les espaces de circulation, elles ne peuvent, comme pour les établissements scolaires, filmer les séances d’enseignement.
La CNIL, dans ses documentations, est claire sur ce qui est autorisé ou pas concernant l’installation de caméras. Elle précise que « seules des circonstances exceptionnelles » autorisent de filmer élèves et enseignants en continu.
Il est donc illégal de filmer une séance d’enseignement, sport ou autre, à moins que vous soyiez en capacité de prouver ces circonstances exceptionnelles (dégradations récurrentes, incidents graves et/ou violences au cours des séances d’enseignement…).
De plus, au sujet de la personne qui visionne, nous ne pouvons nous satisfaire comme réponse d’une simple question de confiance.

Nous vous demandons de revenir sur votre décision. Il serait regrettable que les enfants de votre commune ne puissent plus utiliser vos installations municipales. Nous interpellons dès à présent la CNIL pour exposer la situation.
Nous vous prions de recevoir, monsieur le maire, l’assurance de notre attachement au Service Public d’éducation et restons à votre disposition pour toute rencontre...
Isabelle Cevero Julien Fernandez Thierry Grignon
Co-secrétaires départementaux
SNUipp-FSU 7 »

 

8 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.