www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Thèmes abordés


5 mars 2018

POUVOIR D’ACHAT : La question des salaires et des pensions est centrale.

Chacune et chacun a pu le constater sur sa feuille de paye de janvier, nos traitements ont baissé, notamment en raison de la hausse de la retenue pour pension civile. La baisse est encore plus marquée pour nos collègues retraités qui voient leur pension baisser en raison de l’augmentation de la CSG.

Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, avait fermé la porte : il n’y aurait pas en 2018 de rendez-vous salarial, c’est-à- dire de discussions sur la revalorisation du point d’indice. En clair, une nouvelle perte annoncée de pouvoir d’achat pour les fonctionnaires. La grève unitaire du 10 octobre, menée à l’initiative notamment de la FSU, très suivie, l’a rouverte. - Olivier Dussopt, récent secrétaire d’État à la Fonction publique, répondant à un courrier de 8 organisations syndicales – à l’exception de FO – n’exclut plus l’ouverture de discussions salariales au printemps.

Les chiffres sont têtus : le gel du point d’indice entre 2010 et 2015 se sera traduit par une baisse de pouvoir d’achat de… 9 % ! Et passée l’embellie de 2016, un nouveau recul de 1,2 % en 2017. S’y ajoutent les effets de la sur cotisation retraite (prélèvement supplémentaire de 0,27 % dès le 1er janvier 2018) et ceux du rétablissement du jour de carence.

Seule l’avancée de la carrière, par le passage d’échelons supplémentaires pour certains, permet de limiter une dégradation de notre pouvoir d’achat, laquelle ne risque pas d’améliorer l’attractivité déjà en berne de nos métiers.

Hors de question pour la FSU de se contenter d’une hypothèse de discussions. C’est pourquoi la FSU s’engage dans une action intersyndicale de grève dans toute la Fonction publique le jeudi 22 mars et continue le combat contre le gel des pensions, dans le cadre du groupe des 9 de l’intersyndicale retraités, avec en perspective une initiative nationale le 15 mars.

La mobilisation des trois volets de la Fonction publique apparaît d’autant plus nécessaire que le ministre Olivier Dussopt dit réfléchir à une « décorrélation du point d’indice », c’est-à-dire que le point d’indice n’aurait plus la même valeur selon les administrations, pensant sans doute d’abord aux collectivités territoriales, dans un premier temps. La FSU défend une conception unitaire de la Fonction publique, qu’il s’agisse des conditions de travail ou de rémunération… ou des luttes.

Matthieu Leiritz, Pour, Revue de la Fédération Syndicale Unitaire - FSU, n°206, février 2018

 

15 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.