www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / Début de carrière  / Stagiaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 février 2018

ELECTIONS ESPE : La FSU en tête… malgré des élections scandaleuses !

Jour de vote un mercredi, restrictions sur les procurations, erreurs en cascade de l’administration de l’ESPE, tout était fait pour saborder les élections.

Tout était fait pour que le moins de stagiaires possible puisse voter :
- Un seul jour de scrutin, alors que nous en demandions 2 (un jour par « vague » de stagiaires), qui plus est : un mercredi, le jour où le nombre de stagiaires présents à l’ESPE est le plus faible.
-  Pas de vote par correspondance malgré nos demandes.
-  Des conditions de vote par procuration encore plus restrictives que les textes réglementaires ne le prévoient…

Rien d’étonnant, donc, à ce qu’il y ait eu 316 votants sur les 5326 inscrits des différents sites de l’ESPE de l’académie de Créteil, soit 5,93 % de participation.

Malgré tous ces obstacles : vous avez placé la FSU et ses syndicats, le SNUipp pour le 1er degré, le SNES et le SNEP pour le 2nd degré… largement en tête ! Nous vous en remercions, et nous saurons nous montrer à la hauteur de la confiance que vous avez décidé de nous porter.

La FSU et ses syndicats obtient 41,5% des voix, et gagne 1 siège au conseil de l’ESPE. FO obtient 27,7% des voix, et gagne également 1 siège. L’UNSA obtient 17,2% des voix, la CGT : 7,98% et le SGEN-CFDT : 5,43%.

L’un des scandales de ces élections, c’est aussi que la direction de l’ESPE s’est trompée dans le nombre de sièges pour lesquels les stagiaires et les étudiants ont voté : il aurait fallu élire non pas 2 représentants (2 titulaires et 2 suppléants), mais… 4 (4 titulaires et 4 suppléants) !

Ainsi, si toutes les règles avaient été respectées par l’administration, la FSU aurait emporté 2 sièges, FO : 1 et l’UNSA : 1. Cela en dit long sur l’importance accordée par notre institution au fonctionnement démocratique des instances qui nous concernent. Cela en dit long aussi sur le fait que l’administration n’a intérêt qu’à une chose : que les enseignants s’expriment le moins possible, que ce soit par leur vote, que ce soit par la voix de leurs représentants dans les instances, ou que ce soit… par la mobilisation !

Face à ce constat, le SNUipp et la FSU n’ont qu’une chose à dire à la profession en générale et aux collègues stagiaires en particulier : à chaque élection, organisons-nous pour voter massivement (*). Et à chaque fois que nous l’estimerons collectivement nécessaire, tous ensembles, mobilisons-nous !

(*) Les prochaines élections professionnelles importantes, qui concerneront toute la profession, auront lieu en décembre 2018, qu’on se le dise !

 

32 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.