www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte scolaire  / Carte scolaire 2017-2018 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 janvier 2018

CARTE SCOLAIRE : CR du CTSD du 25 janvier 2018

Le jeudi 25 janvier 2018 s’est tenu un Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) portant sur la carte scolaire des écoles de Seine-et-Marne. En voici le compte-rendu et l’ensemble des mesures.

Après un simulacre de Groupe de Travail « carte scolaire » le 18 janvier dernier, le CTSD s’est tenu ce 25 janvier.

Après un démarrage tendu, puisque nous avons rappelé à l’Inspectrice d’Académie notre mécontentement quant à l’absence de communication du projet des mesures envisagées, le CTSD s’est déroulé jusque fort tard.

PDF - 68.7 ko
Déclaration FSU CTSD 25 01 2018
PDF - 32.7 ko
Déclaration SNUipp-FSU 77 CTSD 25 01 2018

Un GT, en amont, digne de ce nom, aurait sans aucun doute permis aux représentants du personnel, aux personnels administratifs et à l’administration de ne pas tenir une réunion marathon de près de 9 heures.

L’évolution démographique n’étant plus en hausse (239 élèves de moins à la rentrée prochaine dans le département selon des estimations académiques), nous nous demandions bien comment l’IA allait répondre à l’exigence ministérielle de dédoublement des CP REP et CE1 REp+, diminuer les effectifs par classe, abonder la brigade de remplaçants avec une pauvre dotation de 40 postes alloués pour la rentrée prochaine. Une dotation qui n’est pas sans nous rappeler le quinquennat de Nicolas Sarkozy…

La réponse nous fut donnée rapidement. Pour le dédoublement, 38 postes seront pris sur la dotation auxquels l’administration ajoutera les 26 PMQC affectés en réseau prioritaire. 64 postes donc, nécessaires pour le dédoublement alors que nos estimations tournent autour de 73. Il est fort à parier qu’en REP+ et REP, les effectifs des autres niveaux se verront de fait augmenter.
Autre enseignement à retenir, l’administration considère ces classes dédoublées comme des dispositifs particuliers et elles ne seront pas prises en compte pour ouvrir des décharges de direction supplémentaires le cas échéant. Ce qui est contraire aux instructions données en Comité Technique National. Le SNUipp-FSU 77 revendique l’équité des droits pour tous les personnels sur l’ensemble du territoire. A noter que les PMQC installés dans des écoles hors réseau prioritaire conservent leurs postes.

Pour le reste, une ouverture sera le fruit d’une Fermeture ! Et des Fermetures, il y en a eu...192 au total pour 64 ouvertures et les territoires ruraux de Seine-et-Marne ont payé un lourd tribut.

Pourtant, lors de la première Conférence nationale des territoires organisée au Sénat le 17 juillet dernier, le président de la République avait déclaré « que les territoires les plus ruraux ne peuvent plus être la variable d’ajustement d’économies » et avait annoncé qu’il n’y aurait plus de fermetures en école primaire. Un message qui ne sera pas arrivé jusqu’à l’Inspection académique de Seine-et-Marne, ou bien encore, les promesses n’engagent que ceux qui y croient. 35 Fermetures en RPI ! Ce qui, à nos yeux, est une variable d’ajustement ou plus exactement une façon de gonfler une dotation bien trop basse.

PDF - 221.8 ko
Mesures annoncées au CTSD du 25 janvier 2018

Ce CTSD fut également l’annonce de la suppression totale des ZIL à la rentrée prochaine. Il n’y aura plus qu’un corps de remplaçants, les BD, avec une gestion centralisée à Melun… Ce qui annonce des jours heureux en matière de remplacement dès la rentrée prochaine…

Pour le SNUipp-FSU 77, la baisse démographique aurait pu être l’occasion d’améliorer les conditions d’apprentissage de nos élèves et les conditions de travail des enseignants en menant une réflexion sur la baisse des effectifs de toutes les classes dans certaines zones difficiles, soit pour offrir davantage d’aides spécialisées pour les élèves les plus en difficultés.
Mais force est de constater que les services de la DSDEN 77 mettent un soin tout particulier à appliquer les instructions ministérielles quand il s’agit de servir la communication ministérielle ou bien de mettre en œuvre les dogmes de la réduction des dépenses publiques. A ce sujet, nous sommes très interrogatifs sur les 128 postes que l‘administration a libérée en fermant à tout-va. Que va-t-elle en faire ?

PDF - 89 ko
Balance suite au CTSD du 25 01 2018

C’est pourquoi le SNUipp-FSU 77 ainsi que les représentants de FO 77 et du SE-UNSA 77 ont voté contre cette répartition des moyens. Comme la loi nous le permet, avec ce vote défavorable, nous avions bon espoir de contraindre l’Inspectrice d’Académie à réunir un nouveau CTSD dans les quinze jours.
Hélas, le départ, avant la fin de la réunion, du représentant du SNALC 77 a invalidé cette possibilité. L’administration s’étant retranchée derrière une interprétation du texte réglementant les CTSD. Nous vérifierons bien évidemment la véracité des arguments donnés par l’administration.

Et maintenant ?

Maintenant que les projets de carte scolaire sont enfin connus (l’administration refusait de communiquer ses projets lors du groupe de travail), nous appelons toutes les communautés éducatives qui souhaiteraient se mobiliser à un rassemblement le jour du Comité Départemental de l’Education Nationale (CDEN) qui validera définitivement cette répartition le jeudi 15 février 2018.

Le SNUipp-FSU va s’adresser aux différents partenaires (organisations syndicales, fédérations de parents d’élèves) afin que ce rassemblement soit le plus unitaire possible...

Pour les collègues souhaitant se mettre en grève, nous avons déposé un préavis de grève couvrant toute la période de la carte scolaire.

 

13 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.