www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Educatif  / Maternelle 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 août 2017

MATERNELLE : la France pointée du doigt

Le rapport de l’OCDE paru en juin compare les structures présentes dans chaque pays pour l’éducation et l’accueil des jeunes enfants (EAJE) avant l’entrée à l’école primaire.

Le rapport met en évidence un lien étroit entre le nombre d’années passées dans une structure d’éducation de la petite enfance et la réussite scolaire : plus les enfants y passent d’années moins ils ont de risques d’être en difficulté scolaire.

En France un enfant qui y passe moins d’une année à 30% de risque de ne pas avoir une scolarité réussie, ce taux passant à 15% pour une année supplémentaire dans des structures EAJE. Or, les 8% des enfants ayant fréquenté moins de deux années la crèche ou l’école maternelle appartiennent aux catégories sociales les moins favorisées. En effet, les crèches accueillent prioritairement des enfants des catégories favorisées, les autres enfants se retrouvent plutôt dans d’autres modes de garde avec des personnels peu ou pas formés. D’autres enjeux sociaux sont présents autour de cette question comme le travail des femmes ou la lutte contre l’obésité.

Le rapport est très critique aussi bien sur les modes de garde avant 3 ans qui ne bénéficient pas d’orientations nationales que sur l’école maternelle qui ne conserve qu’un point positif, la scolarisation des enfants de trois ans qui frise les 100 % d’une classe d’âge. Pour les enfants âgés de plus de 3 ans, de nombreux pays ont rejoint le nôtre. En ce qui concerne la qualité, la France est pointée du doigt sur tous les aspects évalués : formation et salaire des enseignant-es, effectifs par classe, temps de prise en charge des élèves par des personnels qualifiés… de nombreux points d’appui pour revendiquer d’autres conditions de scolarisation à l’école maternelle.

Les propositions du SNUipp-FSU :

- Le droit pour les parents de scolariser, dans toutes les écoles et dans les meilleures conditions, les enfants de moins de trois ans.
- La baisse significative des effectifs pour toutes les classes.
- Des dispositifs « Plus de maitres que de classes » à l’école maternelle.
- Une ATSEM par classe à temps plein.
- Des modules spécifiques à la maternelle et en volume suffisant en formation initiale et continue.

Plus d’informations...

 

20 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.