www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Educatif  / L’école en général 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 mai 2017

ECOLE : Langevin-Wallon - un plan toujours d’actualité

Né des propositions de la commission ministérielle d’étude présidée par Paul Langevin et Henri Wallon, le plan Langevin-Wallon fête ses 70 ans. Ce plan demeure une référence et incarne une transformation du système scolaire toujours d’actualité.

Il y a 70 ans naissait le plan Langevin-Wallon pour une vaste réforme de l’éducation nationale. Jamais appliqué, il n’a pourtant jamais cessé d’influencer les réflexions éducatives.

Deux fils rouges guidaient son ambition : la justice, en permettant l’accès de tous les jeunes à l’enseignement secondaire, et une orientation basée sur l’adéquation entre la formation et le travail prenant appui sur les « aptitudes  ». Ce terme correspondait alors à une vision émancipée des exigences économiques et visait la démocratisation.

Ce plan offrait de nouvelles perspectives pouvant mettre un terme au fait que moins de 10 % des enfants des milieux populaires accédaient au secondaire. Il proposait l’extension de l’âge obligatoire de la scolarité à 18 ans sur 3 cycles. Un cycle de 7 à 11 ans qui dispensait un enseignement commun à tous les enfants avec l’idée que les « aptitudes » différentes des enfants nécessitaient une pédagogie différenciée.

De 11 à 15 ans, un cycle défini par un enseignement commun mais également des enseignements spécialisés permettant « d’éprouver les goûts et les aptitudes des enfants ». À partir de 15 ans, le cycle de « détermination » répartissait les élèves en trois sections, « pratique, professionnelle et théorique », la section théorique constituant celle menant au baccalauréat et aux études supérieures.

Cette démocratisation reposait pour Wallon et Langevin sur deux principes qui gardent aujourd’hui toute leur pertinence : il s’agissait à la fois de permettre une élévation du niveau culturel de l’ensemble de la nation et d’empêcher que l’école s’adapte aux exigences socio-économiques.

La culture était quant à elle conçue comme un ensemble de savoirs et pratiques permettant l’échange entre les différentes formes de culture.

 Marie-Rose Rodrigues-Martins, revue POUR n°200, mai 2017

 

16 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.