www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / Début de carrière  / Stagiaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 février 2017

FORMATION DES ENSEIGNANTS : La FSU porte ses exigences

Les 11 et 12 janvier dernier, la FSU tenait à Paris des États généraux de la formation. L’occasion pour elle de revenir sur la réforme de la formation, trois ans après la création des ESPE.

Durant deux jours, 60 participants (enseignants, stagiaires et formateurs) ont fait le bilan, confronté leurs constats, leurs analyses et ont échangé avec les chercheurs invités à débattre. Ils ont renforcé leur conviction que la formation initiale et continue doit être repensée pour construire les compétences professionnelles nécessaires pour répondre à la complexité du métier enseignant.

Car le constat a été sans appel : la réforme n’a pas atteint les objectifs annoncés et n’est pas à la hauteur des besoins.

- Chez les stagiaires, le sentiment d’épuisement avec le poids trop important du stage en responsabilité est prégnant. Il a conduit à des démissions en augmentation cette année.
- Du côté des formateurs, c’est la « précarité » des contrats, les départs en retraite non remplacés, le manque d’équipes pluri-catégorielles qui constituent les points les plus saillants.

Formation continue

Tous partagent l’idée que tout ne peut pas être acquis en formation initiale. Il est donc nécessaire de penser un continuum de formation en donnant une réalité à la formation continue. Mais la formation initiale doit aussi bénéficier d’un cadrage national fort, tant pour les contenus que pour les volumes horaires et le mémoire professionnel.

Dans son intervention au cours des États généraux, Yan Lhoste, maître de conférences en didactique des SVT à l’ESPE d’Aquitaine, a insisté sur la place centrale du stage, pour élaborer les contenus de formation. Elle doit être pensée pour permettre l’analyse des gestes professionnels observés. Pour lui la formation initiale est avant tout un processus de transformation identitaire des personnes qui nécessite de partir des problématiques soulevées par les étudiants et stagiaires durant leurs stages.

Yves Chevallard, didacticien des mathématiques dont les nombreux travaux portent sur la transposition didactique, a quant à lui rappelé toute l’importance de la didactique des disciplines dans les fondements de la formation des enseignants.

Ces apports de la recherche et les nombreuses problématiques soulevées à travers les témoignages et analyses des participants vont continuer d’alimenter la réflexion portée par la FSU pour construire un projet de formation à la hauteur des enjeux du service public d’éducation, et exiger des mesures luttant contre la crise de recrutement et de meilleures conditions de travail pour stagiaires et formateurs.

Aline Becker, revue Pour, février 2017

 

28 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.