www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : FSU  / Fonction publique 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 septembre 2016

SANTÉ DES ÉLÈVES : La loi n’est pas appliquée dans notre Académie !

Communiqué du SNICS-FSU (Syndicat National des Infirmier-ère-s et Conseiller-ère-s de Santé) concernant l’application du droit à la santé des élèves de notre académie.

COMMUNIQUE DU SNICS-FSU CRETEIL

Le SNICS-FSU exige l’application de la loi de la République et demande à Madame la Rectrice l’application du droit à la santé des élèves de Seine Saint Denis, de Seine et Marne et du Val de Marne, dés la rentrée.

Le Code de l’Education, dans son article, L 541-1, garantit à tous les enfants au cours de la sixième année (Grande section) le droit à une visite médicale dont le contenu est détaillé dans l’arrêté du 3 novembre 2015.

Or force est de constater que l’académie de Créteil dans sa politique éducative, sociale et de santé contourne son application en demandant au personnel infirmier de pallier l’absence de réalisation de visites médicales privant ainsi les élèves d’un examen médical qu’ils sont en droit d’attendre.

La visite comprend un dépistage des troubles spécifiques du langage et de l’apprentissage afin que pour chaque enfant une prise en charge et un suivi adaptés soient réalisés suite à ces visites.

Il en est de même pour la visite de dépistage au cours de la douzième année (6ème) fixée par le même arrêté. L’académie de Créteil a décidé que cette visite obligatoire s’effectuerait auprès de tous les élèves de 5ème, privant ainsi les élèves de 6ème d’un dépistage qu’ils sont en droit d’attendre.

Les infirmiers-ières ont la responsabilité du suivi infirmier et de l’éducation à la santé des élèves tout au long de leur scolarité au sein des équipes éducatives et pédagogiques.

Le SNICS-FSU demande à Madame la Rectrice la mise en œuvre effective de la politique de santé à l’Ecole telle que le prévoient la loi, l’arrêté et la circulaire des missions des infirmiers-ières publiée en novembre 2015.

Devant le déni du dialogue social, le déni de la loi, le déni de la profession et du personnel infirmier, les élèves de l’académie de Créteil ne bénéficieront pas du droit aux bilans de santé obligatoires et garantis par la loi.

Le SNICS-CRÉTEIL ET LES INFIRMIER-IÈRES RESTERONT MOBILISÉS JUSQU’A CE QUE LES TEXTES RELATIFS A LA SANTE A L’ECOLE ET A NOTRE PROFESSION RÉGLEMENTÉE SOIENT APPLIQUÉS SELON LES TERMES PRÉCIS DE LA LOI ET JUSQU’A CE QUE LES ÉLÈVES DE L’ACADÉMIE DE CRÉTEIL BÉNÉFICIENT DU DROIT A LA SANTE.

MANIFESTATION DU PERSONNEL INFIRMIER DE L’EDUCATION NATIONALE LE JEUDI 29 SEPTEMBRE A PARIS

 

7 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.