www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Droits et libertés  / Luttes sociales 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 juin 2016

COMMUNIQUE FSU : Condamnation des attaques contre d’autres syndicats.

La FSU dénonce et condamne les différentes attaques contre d’autres organisations syndicales des derniers jours.

La FSU condamne les dégradations commises cette nuit contre les locaux de la CGT et lui apporte son soutien.

Hier la CFDT, aujourd’hui la CGT, ces violences doivent cesser. Attaquer une organisation syndicale, c’est s’en prendre au mouvement syndical.

Les salariés ont besoin aujourd’hui d’organisations les représentant dans la diversité. C’est la condition de la démocratie sociale. La FSU redit que chaque organisation représente des salariés et cela appelle le respect.

Il est plus que temps de retrouver un climat apaisé. Depuis 3 mois, le gouvernement reste sourd aux revendications qui s’expriment sur la loi Travail. Le climat social ne cesse de se dégrader. Face à cela le gouvernement a la responsabilité de remettre le dialogue au cœur de la vie démocratique de notre pays. La FSU lui demande d’agir maintenant en ce sens

Les Lilas, le 25 juin 2016

-----------------------------------------------------------------------------------------

La FSU condamne fermement l’attaque et les dégradations commises contre le siège de la CFDT.

Attaquer, dégrader le siège d’une organisation syndicale au prétexte de désaccords avec les positions, l’opinion et les appréciations de celle-ci est inacceptable. La démocratie se fonde sur le dialogue, le débat et la confrontation d’idées, et nécessite d’abord la garantie de pouvoir exprimer librement ses positions.

La violence sous toutes ses formes n’a pas sa place dans le processus d’un débat démocratique que nous appelons de nos vœux. Quels que soient les points de vue des uns et des autres, chaque organisation représente des salariés et cela appelle le respect.

Ce climat de violence est stérile et dangereux. Il détourne l’attention de ce qui est au cœur des préoccupations, la loi travail rejetée par une majorité des français et des organisations syndicales. Il est plus que temps de retrouver un climat apaisé et de reprendre les discussions.

Le gouvernement a la responsabilité de remettre le dialogue social au cœur de la vie démocratique de notre pays.

Les Lilas, le 24 juin 2016

 

47 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.