www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Documents joints

4 mai 2015

Le traitement de la question des postes de ZIL lors du CDEN du 17 avril

Face aux arguments développés par les représentants du SNUipp-FSU 77, lors du CDEN « carte scolaire » du 17 avril dernier, démontrant que la suppression de 189 postes de ZIL en Seine et Marne était irrecevable tant sur le plan humain que sur l’efficacité annoncée, Madame l’Inspectrice d’Académie a sorti deux documents « de sa poche » pour convaincre l’ensemble des membres de cette assemblée (élus, parents d’élèves, DDEN) de la pertinence de sa décision.

Un petit coup de théâtre grossier, digne d’une partie de Mille Bornes où un joueur sort inopinément de dessous sa « pioche » une carte de neutralité, qui a semblé satisfaire notre inspectrice d’académie. Un exemple supplémentaire de la façon dont Madame l’Inspectrice d’académie envisage le dialogue social et considère les représentants du personnel et de fait l’ensemble de la profession. Nous vous laissons apprécier le premier document distribué en séance, notamment, le chapitre intitulé « Pourquoi ce changement ? » et le traitement qui y est fait des ZIL : des fainéants qui refuseraient d’effectuer les remplacements des congés longs. Que madame l’inspectrice se renseigne, la plupart des ZIL sont déjà en place sur des congés longs. Toujours dans ce même chapitre, il est noté qu’aujourd’hui les BD sont au nombre de 593, ce qui est faux, ils ne sont que 332.

PDF - 107.3 ko
Doc du CDEN

Non contente de cette première entourloupe, Madame l’inspectrice continue dans sa lancée et, le 23 avril 2015, a fait envoyer, de façon officielle, aux membres du CDEN les documents susnommés …mais ce ne sont pas tout à fait les mêmes. De là à penser que l’administration nous prend pour des ânes, il n’y a qu’un pas. Ou alors, après le « Mille Bornes », c’est une invitation à jouer au jeu des « Sept différences » ?

PDF - 96.6 ko
Doc envoyé aprés le CDEN

Quoi qu’il en soit, au-delà de l’attitude déplorable de notre inspectrice d’académie, les arguments avancés dans ces documents sont bien loin de nous convaincre de l’efficacité attendue de cette transformation de 189 postes de ZIL en autant de postes de BD.

Pour le SNUipp-FSU 77, cette décision n’est pas recevable et nous continuerons à demander son abandon. Mais nous ne pourrons le faire que forts de l’appui de l’ensemble des enseignants de Seine et Marne, car à n’en pas douter, cette décision impactera l’ensemble des écoles dès la rentrée prochaine : quid des remplacements courts ? Inopinés ?

 

92 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.