www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


3 avril 2015

ZIL-BD : une nouvelle répartition. Et les remplacements courts ?

L’Inspectrice d’Académie vient d’annoncer sa nouvelle répartition des postes de remplacements pour la rentrée prochaine.

Soit une suppression de 189 postes de ZIL qui seront transformés en postes de BD… Prés de 200 personnes contraintes à participer au mouvement.

PDF - 90.2 ko
tableau remplacement

À moins de vouloir privilégier les remplaçants longs et ne plus couvrir les remplacements courts, ceci échappe à toute cohérence. Comment imaginer qu’une gestion centralisée au niveau départemental pourrait apporter plus de souplesse et d’efficacité en matière de remplacement qu’une gestion locale ?

Face à une absence inopinée, la secrétaire de circonscription devra avertir le service départemental qui à son tour devra prévenir un BD. Beaucoup d’écoles de Seine-et-Marne sont des petites structures en milieu rural… Le BD arrivera quand il arrivera et en attendant, il faudra répartir les enfants. Cette gestion annoncée du remplacement en Seine-et-Marne montre bien une totale méconnaissance de la réalité du terrain.

Ajoutons à cela que les postes de ZIL sont prisés, qu’aucun ne reste libre à l’issue du mouvement contrairement aux postes de BD qui ne trouvent preneur qu’à l’occasion de la phase de placement : 12,25% de postes de BD à l’issue du mouvement dernier et 23,65% pour l’année 2013.

Les ZIL sont souvent des personnels implantés durablement dans leur circonscription. Ils connaissent les écoles, les élèves, les collègues et la relation étroite qu’ils entretiennent avec les secrétaires des circonscriptions sont les gages d’un remplacement rapide et efficient.

Nous nous interrogeons sur cette volonté de fermer les postes de ZIL habituellement réservés aux remplacements courts. Cette mesure annoncée n’aura d’autre effet que de supprimer progressivement tous les remplacements de courte durée et de faire des économies sur la qualité du service public d’éducation. Nous ne pouvons accepter cette disparition programmée du remplacement de courte durée.

Le SNUipp-FSU77 demande que les postes de ZIL soient maintenus, afin de pouvoir réagir efficacement aux remplacements de dernière minute. Seule l’augmentation du nombre global de remplaçants permettra de répondre à toutes les demandes sur les congés longs comme sur les courts.


Nous avons interpellé l’administration sur la question des logements de fonction. Comment la situation de ces ZIL, liée à l’école de rattachement, va-t-elle être prise en compte lors du mouvement ? N’hésitez pas à vous faire connaître en nous contactant sur snu77@snuipp.fr.


Lire aussi :
- Grève le 9 avril : L’amélioration du service public passe par la fin de l’austérité

 

14 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.