www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


2 avril 2015

Carte scolaire 2015 : un premier groupe de travail détonnant

Cette année, la Seine-et-Marne a reçu du ministère et de l’académie une dotation de 128 postes pour la rentrée 2015. Dotation à laquelle il faut ajouter 8,25 postes non utilisés l’an dernier pour des ouvertures de classes.

Vous trouverez ci-dessous la liste des propositions de l’administration à l’issue de ce premier groupe de travail.

PDF - 92.7 ko
carte scolaire 2 avril 2015

Nous nous retrouverons vendredi pour un groupe de travail spécifique ASH, puis au CTSD mardi 7 avril prochain, au cours duquel nous espérons bien faire valoir nos arguments pour faire évoluer ces propositions.

D’autant que l’inspection académique n’a que peu utilisé cette dotation en réalité.
D’après nos calculs, à l’issue de ce groupe de travail, il resterait 109,75 postes. L’inspection souhaite-t-elle attendre la phase d’ajustement de juin ? Compte-t-elle rendre des postes ?

Nous espérons bien que non car, si nous constatons le respect des seuils départementaux*, nous ne remarquons toujours pas de baisse des effectifs par classe, plusieurs classes de maternelle restent à 29/30 élèves, et 27/28 en élémentaire.

Donc pas d’amélioration en vue des conditions de travail et d’enseignement !

Suite aux sorties d’éducation prioritaire, un classement intermédiaire devait voir le jour.

Depuis quelques années, il existe un classement DSDEN. 18 écoles avaient droit à un traitement particulier en fonction de leurs caractéristiques sociales, et étaient traitées comme celles de l’éducation prioritaire. Contre toute attente, 5 écoles sortent de ce classement et nos demandes d’entrées de nouvelles écoles dans ce classement n’ont pas été entendues ! (elem Normandie-Niemen de Villeparisis, elem Van Gogh et Guy Moquet de Mitry-Mory, elem De Saint Gille et Henri Maugé de Champagne sur Seine).
Le SNUipp-FSU77 continue de demander l’intégration des écoles maternelles associées aux écoles élémentaires de ce classement. De plus, toutes les écoles nécessitant un regard particulier sur les effectifs doivent pouvoir en bénéficier !

Autre sujet d’importance : le remplacement !

Nous sommes particulièrement interpellés par le traitement des postes de ZIL.
Le nombre de ZIL passerait de 295 à 106 dans le département. Autant dire que le remplacement de courte durée va devenir quasi impossible !! Comment peut-on envisager le pilotage depuis Melun, de la quasi-totalité des remplaçants du département ? Comment cela va-t-il se gérer pour les classes uniques ?
Comment les circonscriptions pourront-elles répondre aux demandes de remplacements non prévisibles ?
Comment l’inspection académique peut-elle imaginer que la centralisation des remplacements va permettre la réactivité dans un département aussi vaste que le nôtre ?

Le SNUipp-FSU77 demande que les postes de ZIL soient maintenus, afin de pouvoir réagir efficacement aux remplacements de dernière minute. Seule l’augmentation du nombre global de remplaçants permettra de répondre à toutes les demandes sur les congés longs comme sur les courts.


* Seuils théoriques de l’inspection académique de Seine-et-Marne :
- pas plus de 27,5 élèves par classe de moyenne en élémentaire,
- pas plus de 30 élèves par classe de moyenne en maternelle,
- pas plus de 25 élèves par classe de moyenne en Education prioritaire (et sortant d’éducation prioritaire, et classement DSDEN)

Les mandats du SNUipp-FSU :
25 élèves par classe, 20 en REP, 15 en PS et TPS, 10 en ULIS, 16 en SEGPA sans double niveau, un allégement significatif pour la prise en charge des élèves en situation de handicap, des postes RASED partout où c’est nécessaire...


Un préavis de grève a été déposé afin de couvrir les écoles qui souhaitent se mobiliser les 7 et 10 avril prochains (jours des CTSD et CDEN)

 

29 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.