www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrière  / Direction d’école 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 janvier 2015

Groupe de travail sur la simplification des tâches des directeurs d’école

Ce mardi 27 janvier, s’est tenue une première réunion, sous la forme d’un groupe de travail du CTSD, sur la simplification des tâches des directeurs d’école.

Pour le SNUipp-FSU, ce sujet est d’autant plus d’importance que dans notre département, la diversité des situations est grande, allant de chargé d’école sans décharge à des écoles primaires ou élémentaires de plus de 20 classes.
Quel que soit le temps dédié à la direction, la charge de travail est incommensurable.

Quelques sujets sont ressortis.

Temps de travail

Le temps de travail des directrices-Teurs d’école passent aussi par des temps de décharge bien plus conséquents.
Pour rappel, le SNUipp-FSU revendique :
1 à 3 classes : 1/4 de décharge 4 à 6 classes : 1/2 de décharge 7 à 9 classes : 3/4 de décharge ; 10 classes et plus : décharge totale

Les 108h sont clairement définies par le décret de 2013 sur les obligations de service des enseignants.
Pour le SNUipp-FSU77, les 24h dédiées aux réunions et rencontres sont épuisées rapidement.
L’ajout de réunions à déduire de ces fameuses heures n’est plus supportable. De même, les réunions de directeurs ne peuvent être placées hors du temps scolaire.

Les moyens humains et matériels

Le SNUipp-FSU revendique le recrutement statutaire et pérenne d’aides administratives pour toutes les écoles en ayant la nécessité.
Concernant le matériel informatique, souvent obsolète, l’inspection académique rencontre les élus afin de les sensibiliser à cette question.
La question de la formation des directeurs a également été abordée. Pour le SNUipp-FSU77, la circulaire ne suffit pas. Il faut de véritables moyens de remplacement pour permettre une formation de qualité.

Gestion des élèves à besoins particuliers (comportement, handicap, allophones, etc...) : demande des moyens à la hauteur des besoins pour accompagner ces situations.
Si, pour le SNUipp, avec la FSU, la loi de 2005 constitue une avancée pour notre société, les moyens dégagés pour la mettre en œuvre ne sont pas à la hauteur et ne permettent pas de répondre aux besoins des élèves. De plus, la dégradation des conditions de travail des enseignants en résultant ne peut plus perdurer.

Il semble qu’une réflexion sur la simplification dans leur utilisation soit apportée sur les outils informatiques (ex : Affelnet, BE1D, élections de parents d’élèves, etc...).

Relation avec les partenaires

Il peut exister des difficultés dans les relations avec les mairies, notamment lorsque des investissements sont nécessaires. Souvent les moyens dédiés à l’entretien des écoles sont soumis à l’austérité. De plus, suite à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, l’utilisation des locaux a créé des tensions supplémentaires.
Nous rappelons qu’une charte départementale a été créée par l’inspection académique. Nous demandons son application de manière plus ouverte.

Prochain groupe de travail, le mardi 10 mars. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos demandes et interrogations sur ce sujet : snu77@snuipp.fr

Bulletin officiel spécial n°7 du 11 décembre 2014

Référentiel métier des directeurs d’école

Direction d’école : les mandats du SNUipp-FSU

 

23 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.