www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Educatif  / L’école en général 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 août 2012

Rentrée des classes :
Reprise difficile mais porteuse de promesses

Malgré la dotation de 1 000 postes supplémentaires, 4 700 maîtres manqueront à l’appel pour cette rentrée qui s’annonce difficile. Toutefois, le processus de concertation et les annonces du gouvernement sont porteurs d’espoir : un rendez-vous à ne pas manquer.
JPEG - 23.9 ko

« Une rentrée à deux visages », c’est selon Sébastien Sihr ce qui attend enseignants, élèves et parents le mardi 4 septembre. Hier, jeudi 23 août, le secrétaire général du SNUipp donnait la traditionnelle conférence de presse de rentrée du syndicat ; l’occasion de faire le point sur les dossiers chauds, des dossiers nombreux et assortis d’enjeux importants cette année. « D’un côté elle sera vécue sur le terrain comme très difficile » explique-t-il, car malgré « la bouffée d’oxygène » que représente le recrutement de 1 000 enseignants supplémentaires prévu dans le cadre du plan d’urgence décidé en juillet, 4 700 postes restent supprimés à la rentrée. Sur les 60 000 promis par François Hollande durant la mandature, le SNUipp estime que 30 000 au moins devraient, à terme, revenir au primaire dans le cadre d’une politique d’éducation qui entende en faire une priorité.

Changer la donne : un rendez-vous à ne pas manquer

D’un autre côté, la rentrée sera vécue comme « porteuse de promesses », en raison des engagements du président de la République et du gouvernement de faire du primaire la priorité de l’Education nationale. Alors que la concertation est en cours pour préparer une loi d’orientation et de programmation attendue en début d’année prochaine, le SNUipp se dit « déterminé à faire changer la donne », notamment contre l’échec scolaire, en faveur d’un réinvestissement du pays dans son école (selon l’OCDE, la France est en retrait de 15% comparée aux autres pays de l’Organisation) et d’une amélioration des conditions d’apprentissage pour les élèves et des conditions professionnelles pour les enseignants. Cette concertation « ne peut pas être un rendez-vous manqué », a martelé le secrétaire général du SNUipp, soulignant que la priorité affichée devra trouver une traduction « significative » dès le budget 2013.

Lire la suite, ici.

 

51 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.