www.snuipp.fr

SNUipp - FSU Seine et Marne 77

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Educatif  / Evaluations - Livrets 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 février 2011

Evaluation Nationale : Témoignage d’un maître de CM2 « recueil de perles »

Le ministère a imposé son dispositif de passation des évaluations nationales des acquis des élèves de CM2. Les élèves ont « composé » du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011.

Un total de 100 items (63 de français et 37 de mathématiques) forme un livret de 25 pages. Chaque enseignant(e) de CM2 a reçu un « livret de l’enseignant » indiquant comment encoder les réponses des élèves, suivant un codage très strict à partir d’une liste de réponses attendues très précises.

C’est la DESCO (Direction Générale de l’Enseignement Scolaire) qui a rédigé et qui pilote ces évaluations.

Un logiciel est fourni à chaque enseignant afin que celui-ci « encode » les 100 items. Ce logiciel fournit ensuite un tableau récapitulatif des résultats, classés en grands domaines de compétences. Il faut remarquer cependant que les codifications 3 ou 4 (réussite partielle avec ou sans erreur) n’ont aucune incidence dans le calcul final des items, le logiciel fourni ne comptant comme réussis que les items codés 1. Conclusion : « si ce n’est pas entièrement juste, alors, c’est faux ».

Le livret de l’enseignant stipule (page 1) qu’il convient de « corriger les cahiers et coder les réponses selon les indications fournies pour chaque exercice ». Ce qui donne parfois des situations bien cocasses.

Voici une liste de belles incohérences relevées dans cette évaluation que d’aucuns ont osé qualifier de « scientifique ». Cette liste ne demande qu’à être complétée… Ces perles d’incohérence de la DESCO ont été relevées à partir de réponses réelles données par des élèves de CM2. On vous jure que rien n’est inventé !

Exercice n° 3 (page 5 du livret de l’élève)

Consigne : « Dans chacune des phrases suivantes, entoure le verbe conjugué et souligne son sujet. »

- A/ Elles le prirent chacune par un coin.

- B/ Deux yeux bleus émerveillés plongeaient dans deux autres yeux bleus exactement pareils.

- C/ Sans ralentir, le camion tourna brutalement.

Le livret de l’enseignant donne les indications suivantes :

Item 17 / Code 1

Les sujets ont été correctement identifiés et soulignés dans les trois phrases : A/ Elles, B/ Deux yeux bleus émerveillés, C/ le camion

Item 17 / Code 3

Les sujets ont été incomplètement identifiés dans les phrases B/ yeux et C/ camion.

Une élève ayant identifié comme sujets les passages suivants :

A / Elles

B / Deux yeux bleus émerveillés

C / Sans ralentir, le camion

n’aura ni le code 1, ni le code 3, mais le code …9, alors que la pertinence de ses réponses ne semble pas inférieure à celles d’un élève qui n’aurait répondu que « yeux » et « camion ».

Exercice n° 18 (page 13 du livret de l’élève)

Consigne : « Regroupe les mots ci-dessous par colonne, comme dans l’exemple de la liste A, et donne un nom aux listes C et D. »

collier - voiture - bague - fourchette - camion - bracelet - couteau - autobus - cuillère à soupe - boucles d’oreille - cuillère à café - car

Liste A :
exemple
Liste B Liste C Liste D
FruitsBijoux
cerise
abricot
poire
pêche

Des élèves ayant choisi comme « mot-étiquette » le mot « moyen de transport » auront leur réponse invalidée (code 9), le livret-correction de l’enseignant, indiquant comme réponse le mot « véhicules » - et seulement - cette réponse (item 57).

Des élèves qui auront bien regroupé dans la même colonne les mots « fourchette - couteau - cuillère à soupe - cuillère à café », mais qui ont eu l’outrecuidance insensée de nommer cette colonne « ustensile(s) » verront leur réponse invalidée et seront sévèrement châtiés, le livret de l’enseignant ne tolérant que l’unique réponse « couverts » (item 57). Ces élèves irresponsables se verront donc attribuer le code infamant « 9 », marquant ainsi (comme l’indique le commentaire du livret de l’enseignant) que « l’absence de réponse, une réponse fausse ou très approximative, peuvent correspondre à l’incapacité à trouver le terme générique qui convient (déficit lexical »".

L’élève qui aurait bien indiqué « véhicules » et « ustensiles » (ou « moyen de transport » et « couverts ») aura la totalité de l’item 57 invalidée.

Exercice n° 9 (page 9 du livret de l’élève)

Consigne : « Dans le texte suivant, trouve deux noms communs, deux articles, deux adjectifs qualificatifs, un pronom personnel et un pronom relatif et recopie-les dans le tableau ci-dessous. »

Suit un texte de 7 lignes dans lequel le seul pronom relatif est « qui », dans le passage « quand Hector envoyait au coin un enfant qui était puni... » (Quel beau choix sémantique de proposition relative !) Mais dans le texte, il est également écrit le passage suivant : « .... il était plus malheureux que nous. »

Les élèves de 10 ans qui auront stupidement confondu « que » (pronom relatif) avec « que » (conjonction introduisant le complément d’un comparatif, selon le « Dictionnaire Quillet de la langue française » - édition de1948) seront sévèrement réprimandés et convoqués derechef à des séances d’aide personnalisée afin de reprendre tout ceci depuis le début.

Le commentaire du livret de l’enseignant nous indique par ailleurs (page 13), concernant une erreur dans cet item : «  Des erreurs ou des non-réponses peuvent en revanche être le signe d’une incapacité à distinguer entre les pronoms (terminologie non assimilée), alors même que la notion de pronom peut être assimilée. »

Exercice 15 (page 21 du livret de l’élève)

Exercice B (item 89) 10 objets identiques coûtent 22 €. Combien coûtent 15 de ces objets ? Fais tes calculs dans ce cadre.

Une élève pose - sans erreur de technique opératoire - l’opération suivante : 15 x 22 = 330 Puis, elle recopie sur la ligne prévue pour rédiger la réponse : « 15 objets coûtent 33€ ».

Le livret de l’enseignant indique 3 possibilités de réponse :

- Code 1 - La réponse attendue est « quinze (ou 15) objets coûtent 33 €. On acceptera toute formulation incluant la réponse 33 €. On prendra en compte une réponse juste figurant dans le cadre réservé aux calculs même si l’élève ne l’a pas reportée sur la ligne prévue pour la réponse.

- Code 3 - Le résultat est exact mais l’élève a omis l’unité.

- Code 4 - Le raisonnement est correct mais il y a une erreur dans le résultat de l’opération ou des opérations.

Dans ce cas précis, le travail de cette élève n’entre dans aucune des trois possibilités ; son résultat est conforme à l’attente du code 1, mais son raisonnement est incorrect. Comment « coder » cet item ?

Exercice 20 (page 24 du livret de l’élève)

Un tableau indique les tarifs d’un camping

CAMPING DES TROIS CHÊNES
Tarif par semaine
Adulte 54€
Enfant (jusqu’à 10 ans) 21 €
Emplacement pour une caravane 40€
Emplacement pour une toile de tente 22€
Animaux autorisés Gratuit

Puis l’énoncé et la question : « Jacques et Henri, âgés de 17 et 20 ans plantent leur tente pour deux semaines dans le camping des Trois Chênes. Combien paieront-ils ? »

Ce problème n’est pas, en soi, insurmontable pour des élèves de CM2, mais on peut légitimement se poser la question suivante : « Combien de toiles de tente faut-il leur facturer ? Une ou deux ? ».. Font-ils « toile de tente commune » ou plantent-ils chacun « leur toile de tente » ?

L’auteur de cet exercice a tranché mathématiquement sur la sémantique : ce sera « toile de tente commune ».

La réponse attendue est donc « Ils paieront 260 € ».. (page 31 du livret de l’enseignant) ; donc (54 x 4) + (22 x 2) = 216 + 44 = 260. Ou tout autre calcul permettant de trouver la somme de 260 €.

Mais les parents de Jacques, jeune mineur, sont-ils au courant que celui-ci partage sa toile de tente avec Henri, jeune majeur ? Tout cela est-il bien raisonnable ? Les élèves qui ont estimé que la morale devait être sauve et qu’il était mieux que Jacques et Henri dorment chacun de leur côté en plantant « leur toile de tente » seront donc sanctionnés avec le dégradant code "9" et dénoncés pour leur manque d’esprit de camaraderie.

Les élèves ayant donc répondu d’un point de vue mathématique : (54 x 4) + (22 x 4) = 216 + 88 = 304 € ou tout autre calcul permettant de trouver le résultat de 304 € auront donc le code « 9 ». Le livret de l’enseignant supposé aider l’enseignant à comprendre l’origine des erreurs indique dans ce cas précis que « la réponse 304 € traduit le fait que Jacques et Henri ont planté chacun leur tente. » Mais oui, justement, le texte de l’énoncé permet cette interprétation mathématique ! … pourtant non retenue comme réponse mathématique possible.

Vous trouverez en cliquant ici la lettre aux parents et la motion de conseil des maîtres intitulée « appel pour des évaluations au service de la réussite des élèves » faite par le SNUipp-FSU.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top
©Copyright 2006 - SNUipp - FSU Seine et Marne 77, tous droits réservés.